Bilordi « Le Lorrain » et sac cabine « Messerschmidt », par bilum

Ecologique depuis l’origine, bilum se fait de plus en plus culturelle. Après les affiches du Grand Palais et de son exposition Claude Monet, qui se tint à la fin de l’année 2010, l’entreprise francilienne détourne à présent celles du Louvre. Le grand musée parisien a en effet décidé de lui confier l’essentiel des bannières qui, « de leur vivant », annonçaient rue de Rivoli les grandes expositions du moment. Les modèles des deux premières collections Louvre de bilum sont taillés dans les affiches des récentes expositions Le Lorrain et Messerschmidt. Au total, 64 sacs et 24 accessoires ont été fabriqués — des pièces uniques made in France, comme toujours chez bilum — et sont désormais commercialisés, de 49 à 199 euros. Au catalogue, des sacs cabine, des porte-documents-sacs-ordinateur, des cabas, des fourre-tout ou encore des pochettes…
Design, originalité, solidité, fonctionnalité, fabrication française, écologie et désormais art, bilum a décidément plus d’un tours dans ses sacs.

A lire également
Sacs bilum, design, écolo et made in France
Bilum : sacs de place et housses iPad made in France