Montre Mona, assemblée en france

Mona est une toute nouvelle marque française de montres. S’agit-il pour autant de fabrication française ? Pas si simple… Les mouvements ETA et les boucles viennent en effet de Suisse, les cadrans d’Allemagne, les bracelets sont confectionnés en Autriche à partir de cuirs italiens, tandis que les boitier en acier, les aiguilles et les couronne vissées sont fabriqués dans l’Hexagone. Ces très élégantes montres sont en outre imaginées, dessinées et assemblées à la main en France. Une chose est sûre donc : si les Mona ne sont pas totalement made in France, elles sont 100 % européennes. Pas d’Asie à l’horizon… C’est en effet une petite équipe de trois personnes, implantée à Bordeaux, qui se charge de tout : l’une du design et de l’identité visuelle, l’autre — horloger de formation — de l’assemblage, du service après-vente et de tous les aspects qualité. Le nom Mona est d’ailleurs né de l’association des initiales des noms et prénoms de ces deux membres fondateurs. Le troisième complice enfin est chargé des relations commerciales, financières, juridiques, etc. A ce noyau dur s’ajoutent tous les fournisseurs franc-comtois, suisses, allemands et autrichiens.

Montres Mona, assemblees en France, a Bordeaux

Les montres Mona sont commercialisées en deux versions : la HMS et la HMS Date. Différence entre les deux ? La date bien sûr ! La HMS Date présente en effet un dateur à 15 h 00. Les modèles sont proposés avec cadran blanc, beige, marron (HMS Date) et bleu ciel (HMS), avec ensuite des variantes de couleurs pour les aiguilles, les bracelets, etc. Une éditions limitée, baptisée Roche, est quant à elle toute d’argent et de turquoise revêtue. Moins chaleureuse, mais très réussie… A noter que les aiguilles, dont certaines sont bicolores, sont toutes peintes à la main. Le diamètres du boitier des montres de la jeune maison « Mona horlogerie moderne » est de 40 mm, c’est-à-dire de taille raisonnable pour celui qui n’a pas le poignet d’un déménageur. Quant aux bracelets — de 20 mm —, ils sont équipés d’une barrette à levier pour pourvoir être enlevés facilement.

Montres Mona, assemblée en France - cousonne vissée

Sobres, design, originales et assemblées en France, les Mona Watches ont des arguments à faire valoir pour trouver leur place entre les productions de masse venues de Chine et les modèles des grandes manufactures suisses le plus souvent inabordables. D’autant que, production artisanale oblige, on peut aussi demander à l’atelier maison de mélanger les éléments des différents modèles, histoire d’avoir une montre encore plus rare et personnelle.

 

.

banner