Il est tout à fait possible de produire des appareils électroniques en France, et même pour moins cher qu’en Asie ! Selon l’Usine Nouvelle, l’entreprise Aston, française en dépit de son nom, fait en effet assembler la moitié de ses produits en France par AsteelFlash Group, également français en dépit de son nom. Ce sont en effet 50 % des récepteurs satellites ou terrestres de marque Aston qui sont désormais assemblés dans l’Hexagone. L’autre moitié vient de Corée du Sud, où l’entreprise dispose de sa propre usine. Une fois tous les coûts cumulés, les “machines” made in France sont en effet 15 % moins chers que les made in Korea. Cela est en partie dû au coût de certains composants, notamment celui du processeur, qui est de toute façon fabriqué en Europe par le franco-italien STMicroelectronics. A l’avenir, le ratio 50/50 a d’ailleurs toutes les chances d’évoluer en faveur de la production française. Celle-ci permet en effet une plus grande souplesse, une meilleure réactivité. Cela est particulièrement important en ce moment, avec le passage à la télévision numérique. Donc, si vous n’avez pas encore acheté votre récepteur TNT, pensez à Aston. Vous avez une chance sur deux de tomber sur un modèle venu d’Alsace.