Exemples de produits homme d'occasion

Avant, que ce soit par choix ou par obligation, on avait pas beaucoup de solutions  pour acheter des « trucs d’occase » : c’était Emmaüs, l’Armée du Salut, le Secours populaire ou quelques dépôts-vente pas forcément très engageants.
Aujourd’hui, avec la crise qui dure et le développement du commerce en ligne, les produits d’occasion quittent les entrepôts poussiéreux pour se retrouver mis en valeur sur des sites Internet qui n’ont rien à envier à ceux, innombrables, qui vendent du neuf.
Un exemple : Vide Dressing. Ce site de vente en ligne de vêtements, chaussures et autres accessoires de mode s’adresse à toute la famille. On y trouve en effet tout ce qu’il faut pour habiller hommes, femmes et enfants. Les marchandises commercialisées sont soigneusement sélectionnées et sont en général en très bon état ; les tarifs pratiqués sont 30, 50 ou 70% inférieurs à ceux du neuf. Les acheteurs peuvent en outre bénéficier de facilités de paiement.

Exemples de produits femme d'occasion

Au catalogue nombre de grandes noms français comme Hermès, Vuitton, Chanel, Dior, Saint-Laurent, Cartier, Lanvin, Givenchy, Céline, Chloé, Carven, Kenzo ou JM Weston. On y trouve également Clergerie, Paraboot, Free Lance, Heschung, Longchamp, Lancel, Moncler, Pyrenex, Répetto, Saint James, Lacoste, Armor-lux, APC, Cotélac, Kitsuné, Maje, Vanessa Bruno, Isabelle Marant, Ba&sh, Baby Dior, Bonpoint, Jacadi et bien d’autres encore. Au total, on peut trouver nombre d’articles made in France, même si ceux fabriqués ailleurs sont les plus nombreux… Pour ces derniers, l’impression de se « faire avoir » se fait clairement plus discrète lorsque les prix sont divisés par trois…
Le positionnement de Vide Dressing est l’occasion, pas le made in France. Du coup, on y trouve aussi toutes les marques étrangères, dont certaines, italiennes notamment, fabriquent encore dans leur propre pays.

Exemples de produits enfants d'occasion

Finalement, les raisons sont nombreuses d’acheter d’occasion : cela permet de payer moins cher des marchandises made in France parfois inabordables ; c’est aussi le moyen de s’offrir des produits venus certes d’ailleurs, mais à leur vraie valeur ; cela réduit le déficit commercial de l’Hexagone — mais aussi les rentrées de TVA… —, puisque l’essentiel du neuf que l’on consomme aujourd’hui est importé ; il s’agit de la seule façon de trouver du vrai vintage, solide et indémodable, pas des copies de mauvaise qualité vieillies artificiellement. Enfin, d’aucuns considèrent que les objets ont une histoire. Plus cette histoire est longue et riche, plus ils ont de valeur. Même s’ils ne coûtent rien, ou presque…
Et puis il y a l’envers du décors : qui dit acheteur d’occasion d’un côté, dit vendeur d’occasion de l’autre. En vendant ses pulls, lunettes, sandales ou montres d’occasion, on gagne un peu d’argent. Et par les temps qui courent, ce n’est pas négligeable.

Vide Dressing, jusqu’à -70% sur des vêtements et accessoires d’occasion pour toute la famille

.

 

.

banner