Signature de l'accord entre Inovia et CGN. © Sud-Ouest/M. M.

Signature de l’accord entre Inovia et CGN.
© Sud-Ouest/M. M.

Heureusement qu’il y a les investisseurs venus d’Asie. Selon les chiffres du chômage et le moral des entreprises, ça ne pas fort en France. Sans doute parce que l’herbe est toujours plus verte ailleurs, outre-Rhin et outre-Manche notamment. Pourtant, il semblerait que l’herbe française soit suffisamment appétissante pour attirer quelques entreprises asiatiques.
Ainsi Inesa, un fabricant d’éclairages LED, qui a décidé d’investir 100 millions d’euros dans la construction d’une usine de 60 000 mètres carrés dans la Meuse. C’est à partir de ce site qui emploiera 200 personnes que le groupe chinois entend fournir le marché européen en LED made in France.
Plus au Sud, CGN EE, une filiale européenne du groupe China General Nuclear power (CGN) — c’est-à-dire le pendant chinois d’EDF —, a signé un accord avec Inovia Concept Développement (ICD), une PME Girondine. Ambition : implanter 1 gigawatt de puissance photovoltaïque en France d’ici à deux ans. C’est-à-dire ce que produit grosso modo une tranche nucléaire. A terme, le groupe chinois envisage d’investir 1 milliard d’euros en France. ICD, un bureau d’études et de gestion financière spécialisé dans les projets photovoltaïques, doit l’aider à atteindre cet objectif. Une véritable révolution pour la petite entreprise française, qui devrait voir son chiffre d’affaires grimper de 4 à 96 millions d’euros au cours des deux prochaines années, et le nombre de ses salariés passer de 23 à 100.
Mais il n’y a pas que le Chinois qui s’intéressent à l’Hexagone : le Japonais Kubota a en effet inauguré en septembre dernier une usine de 115 000 mètres carrés où sont désormais assemblés de gros tracteurs de 130, 150 et 170 chevaux. Grâce à ce nouveau site de production implanté près de Dunkerque et à ses 140 salariés, le constructeur Japonais entend exporter vers le reste de l’Europe. Il espère à terme de concurrencer l’Américain Massey-Ferguson, qui assemble ses machines à Beauvais.

.

banner