Share
Air Liquide rachète Airgas

© Air Liquide

Tout ne semble pas aller si mal, finalement… Deux grosses acquisitions d’entreprises industrielles étrangères par des entreprises françaises viennent en effet de se produire coup sur coup. Tout d’abord, c’est Air Liquide, un des leaders des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé, qui s’est emparé de son concurrent américain Airgas. Avec cette opération, Air Liquide s’installe à la première place mondiale devant l’Allemand Linde et les Américains Air Products et Praxair. Les produits fabriqués par ces entreprises (oxygène, azote, argon, dioxyde de carbone, hydrogène, hélium, gaz spéciaux, gaz médicaux, gaz agroalimentaires) sont utilisés dans de très nombreuses activités, notamment dans des secteurs « d’avenir ». Ils sont ainsi employés pour la fabrication des semi-conducteurs, des panneaux photovoltaïques et le seront peut-être demain dans l’industrie automobile, si l'emploi la pile à combustible se développe.

Seb rachète le groupe WMF
Seconde opération importante : le groupe Seb (Seb, Moulinex, Rowenta, Calor, Krups, Téfal…) a pris le contrôle du groupe allemand WMF, réputé notamment pour ses couverts et ustensiles de cuisine haut de gamme. WMF — qui appartenait au fonds américain KKR — commercialise également des poêles et des casseroles, des plats, de la vaisselle et très nombreux petits appareils électroménager (cafetières, grille-pain, bouilloires, mixers, etc.). Surtout, l’entreprise WMF est le leader mondial des machines à café haut de gamme et professionnelles, qui sont encore aujourd’hui fabriquées outre-Rhin. Une spécialité qui échappait encore au groupe français. Outre ses quatre sites de production en Allemagne, WMF possède également une usine en Suisse, une en République tchèque, une en Chine et un dernière en Inde). Cinq jours avant de s'emparer de WMF, Seb avait mis la mains sur Emsa, une autre entreprise allemande qui commercialise des carafes et pichets isothermes, des cafetières et des théières, des boîtes alimentaires, des pots en tout genre, de la vaisselle et des gourdes pour enfants et même des jardinières.
Avec ces deux nouvelles marques — mais aussi avec Schaerer, Silit, Kaiser et HEPP, filiales de WMF — qui s’ajoutent à Rowenta et à Krups, le groupe Seb devient leader en Allemagne. L’entreprise conforte en outre sa place de numéro 1 mondial du petit électroménager.

Total rachète Saft

© L’Usine Nouvelle

Autre mariage, franco-français cette fois-ci : Total a finalisé le rachat de Saft, un des principaux fabricants mondiaux de batteries — Saft est notamment le numéro 1 mondial des batteries pour l’aéronautique et le spatial. Après avoir pris le contrôle du fabricant américain de panneaux solaires SunPower en 2011, Total confirme sa transition progressive vers les énergies renouvelables et le stockage de l’électricité qu’elles produisent, tendance qu’illustre également la mise en vente de sa filiale allemande Atotech.

Carambar redevient francais

© Carambar

Enfin, avec Carambar, Kréma, La Pie Qui Chante, Malabar, Poulain et Suchard, ce sont les marques tricolores — Suchard est d’origine suisse… — de bonbons et chocolat les plus populaires que va racheter Eurazeo. Le fonds d’investissement français va en effet créer un un pôle confiserie où seront réunies ces six marques, si chères aux gourmands, et leurs cinq sites de production. Le vendeur, le groupe Mondelez (ex Kraft Foods), se déleste quant à lui petit à petit des marques qu’il a acquises il y a quelques années et ne possédera bientôt plus en France que le groupe Lu, cédé par Danone à l’Américain en 2007. Avec cet achat, ce sont de petits morceaux de patrimoine qui rentre au pays…, même si les sites de production n’ont jamais quitté l’Hexagone.

asyaliporno.net tecavuzpornolar.com ucretsizmobilporno.com liselipornolar.org izlemobilporno.org
banner