MonBento, lunchbox fabriquée en France

© MonBento

Une idée cadeau originale pour le prochain Noël : la boîte à déjeuner, aussi appelée lunch-box dans les pays anglo-saxons ou bento au Japon. C’est précisément cette dernière version que l’entreprise française MonBento à choisie pour démocratiser dans l’Hexagone.
Fondée en 2009, la petite entreprise tricolore a grandi rapidement, au point d’être aujourd’hui référencée dans plus de 600 magasins en France et d’exporter 60% environ de sa production à l’étranger.
Si les Français sont nombreux, comme beaucoup d’autres ailleurs, à devoir déjeuner sur le pouce, le moyen le plus sûr et le répandu d’emporter avec soi son déjeuner était — et est encore — la boîte en plastique plus ou moins hermétique, style Tupperware®.
Mais le bento, ce n’est pas seulement une boîte dans laquelle mettre des aliments : c’est aussi un ensemble d’éléments que l’on peut combiner à l’envi. La combinaison la plus fréquente est le duo — un pour repas chaud, un autre pour le dessert —, mais comme les différents composants sont aussi commercialisés séparément, on peut faire ce que l’on veut.
Sous-traitée intégralement en Asie à l’origine, la fabrication des MonBento est désormais en partie réalisée en France. Toutes les variantes du modèle Original sont ainsi fabriquées en France, en Rhône-Alpes-Auvergne, région où est implantée l’entreprise. Et selon la jeune dirigeante de l’entreprise — elle était kinésithérapeute et âgée de 26 ans lorsqu’elle a découvert les vertus du bento au Japon —, ce n’est qu’un début. L’objectif est à terme en effet de rapatrier le maximum de la fabrication dans l’Hexagone. Cohérent avec ce qu’est un bento : un moyen de limiter les déchets, de manger sain et de faire des économies.

MonBento, lunchbox fabriquée en France

© MonBento

Si les MonBento sont pratiques — ils sont hermétiques et passent sans rechigner du congéllateur au micro-ondes, puis au lave-vaisselle (à l’exception des éléments en bois) — ; s’ils sont écologiques — production en partie locale, sans BPA ni BPS, moins de déchets… —  et s’ils sont économiques, ils sont aussi très beaux.
Unis ou à motifs, en PBT « touché doux » ou en bois de hêtre, fermés par des couvercles intermédiaires équipés de joints et de bouchons en silicone, « couronnés » par un couvercle bombé et entourés par un bandeau élastique qui les solidarise, les récipients MonBento composent un ensemble très esthétique. Pratique, c’est aussi un objet que l’on est fier de transporter et de déballer — d’exhiber ? — chaque midi.
L’entreprise a en outre développé tout un catalogue d’options pour compléter le bento : couverts en plastique ou en métal, baguettes, caissettes, récipients à sauce, moules en silicone à gâteaux ou à quiches, sacs de transport, bouteilles nomades ou isothermes, etc. Bref tout ce qu’il faut pour manger sainement, « élégamment » tout en faisant des économies* et en consommant local.
* Déjeuner ce que l’on a préparé soi-même permet d’économiser 3 000 euros environ chaque année.

MonBento Original, boîte à déjeuner pratique, esthétique et made in France

.