Concurrents directs depuis toujours, les deux constructeurs français d’automobiles semblent désormais emprunter des chemins différents. Pour preuve, le lancement de la Peugeot 508, modèle intermédiaire qui va bientôt remplacer la 407 et la 607. La commercialisation de ce nouveau véhicule illustre la volonté de l’entreprise de ne pas abandonner le haut de gamme, mais au contraire de s’y renforcer. Cela se vérifie également avec la prochaine mise sur le marché de voitures hybrides — à commencer par la 3008, qui rencontre un vrai succès commercial —, ou encore la création de la gamme DS chez Citroën.
Pour que le lancement de la 508 soit réussi, la direction a totalement réorganisé son site de Rennes, qui produira également les 407 Coupé et les Citroën C5 et C6, en mettant notamment en place une équipe de nuit à horaires variables. Ceux qui intégreront cette équipe travailleront 28 heures et seront payés 35. Au total, 450 emplois seront créés (CDD et intérim).
Alors que les marques allemandes BMW, Mercedes et Audi ont élargi leur gamme vers le bas pour concurrencer directement les constructeurs généralistes, avec les Mini, A1 et autres Classe A, PSA entend donc relever le défi en proposant des modèles plus cossus, plus flatteurs, exclusivement fabriqués dans l’Hexagone. Une stratégie inverse de celle choisie par Renault, qui assume désormais totalement sa “dérive” low cost en affirmant que les Dacia sont des Renault à part entière…