Quiconque circule à vélo, en ville notamment, connaît deux menaces : celle des autres véhicules aux cours des trajets; celle des voleurs potentiels lors du stationnement. La solution la plus plus sûre, pour ce qui est de la seconde, est de protéger son deux-roues préféré à l’aide de multiples antivols qui, pour être efficaces, doivent malheureusement peser le poids d’un âne mort. Utile pour prendre de la vitesse en descente, cette charge supplémentaire est redoutable en côtes et par vent de face. Plusieurs astucieux dispositifs permettent de limiter à un le nombre de ces antivols : le premier, baptisé i-Lock est fabriqué en France par Cyclinno. Il permet à la fois d’empêcher les plaisantins de partir avec votre selle et d’immobiliser la roue arrière du vélo. Reste alors à accrocher votre bicloune à un support fixe et hop, le tour est joué. Enfin pas tout à fait, car on peut toujours retrouver sa machine, certes parfaitement attachée, mais délestée de sa roue avant. Il faut donc surtout veiller à protéger celle-là, notamment grâce à une fixation antivol, proposée par exemple par Orédon. Outre le WheelGuard, ce fabricant français propose le SafeRing, autrement dit une bague censée dissuader les éventuels chapardeurs de selles, ainsi qu’un étonnant système, baptisé FreeLock, qui permet de désolidariser le guidon du reste de la fourche lorsque le vélo est attaché. Impossible alors de partir avec le deux-roues sans “revérouiller” l’ensemble, grâce à une petite clé que seul le propriétaire du vélo possède, bien évidemment. Là aussi, il ne reste plus qu’à accrocher son véhicule à l’aide d’un seul antivol. Ce système permet en outre de fixer le guidon parallèlement au cadre, ce qui limite l’encombrement et facilite d’autant le rangement. Jusqu’à présent, Orédon faisait fabriquer ces ingénieux antivols à Taïwan, après les avoir imaginés et conçus en France, dans le Pays-Basque. Selon l’Usine Nouvelle, la maison mère d’Orédon, Bike Expand, entend prochainement s’installer à Dijon pour y rapatrier l’assemblage de tous ses produits.