Inflation de pixels et d’octets oblige, les supports de stockage ont un avenir certain. Paradoxalement, alors que les musiques, images , films, etc., sont de plus en plus lourds, leurs “rangements” occupent de moins en moins de place. Eh hop !, un placard glissé dans la poche… Un fabricant commercialise aujourd’hui des clés USB de 256 Go, soit la mémoire d’un ordinateur. Précision d’importance : le prix de ces “maxi-clés” est aussi celui d’un ordinateur !
Moins ambitieuse, l’entreprise française Green Cube propose également des clés USB, mais de seulement 2, 4, 8 et 16 Go. Ce nouveau venu, qui table sur la conscience écologique naissante des consommateurs, privilégie l’approche éco-responsable. Ainsi ses clés USB vertes et cubiques présentent-elles deux particularités : elles sont made in France — design, injection, assemblage et conditionnement — et sont fabriquées en plastique végétal, à partir d’amidon de maïs. De petites clés des champs en quelque sorte, même s’il est peu probable que les Gigaoctets aient poussé sous nos latitudes. Au catalogue Green Cube on trouve également des objets de bureau en bois — cubes stylos, cubes photos… —, tout droit venus du Jura. L’origine des sacs et des t-shirts est en revanche plus incertaine.

Vers la rubriqueHifi, électronique et informatique”