Mise à jour 2013 : une partie des collections de cette entreprise vient désormais d’Asie. Laurige revendique d’ailleurs une “création France”, pas davantage

Laurige fait partie de ces entreprises qui ne font pas de bruit, qui ne communiquent pas — peut-être pour consacrer leurs moyens financiers à autre chose qu’au marketing — et qui pourtant continuent paisiblement leur chemin. Notons cependant que le site Internet de la marque, clair et simplissime, n’a que quelque semaines. Le précédent n’était pas mis à jour depuis des années, au point qu’il laissait présager une disparition de l’entreprise… Heureusement, ce n’est pas le cas et ce maroquinier fabrique sa large gamme de portefeuilles, porte-monnaie, porte-clefs, étui-stylo, sous-mains, agendas, carnets de notes, organisers, sacs, trousses et autres besaces pour femme à Niort, depuis 1950. L’entreprise dispose également d’un second atelier, moins important, implanté à Bordeaux.

Vers rubrique “Maroquinerie et accessoires”