L’entreprise Belloe, créée à la fin de l’année 2009, a malheureusement été placée en liquidation judiciaire en janvier 2011.
L’entreprise n’existe plus.

Belloe organise une journée portes ouvertes de ses ateliers le samedi 23 janvier, de 10 à 19 h 00. Cette toute nouvelle marque de chaussures pour dame, dont nous avons déjà parlé récemment, fera à cette occasion visiter ses installations, découvrir ses modèles, toucher et sentir les peaux qui servent à leur confection et procéder à quelques prises de mesures 3 D. Il s’agit-là en effet de l’une des originalités maison, mais ce n’est pas la seule. En effet, si d’autres marques  procèdent déjà à ce type de relevé de mesures, elles se contentent ensuite de les transmettre à leur(s) fabricant(s), hors Hexagone. Chez Belloe, on ne mange pas de ce pain-là : on fabrique soi-même les chaussures commandées. Ce n’est quand même pas tout à fait la même chose.
Créer une entreprise et lancer une nouvelle marque est plutôt courageux en ces temps troublés. Décider de vendre des chaussures made in France l’est encore plus, car cela signifie des marges beaucoup, beaucoup plus faibles que celles dégagées par les concurrents qui sous-traitent dans des pays à bas coûts. Ou même en Espagne ou au Portugal… Mais aller jusqu’au bout de la logique, monter de toutes pièces un atelier, acheter des machines et embaucher des spécialistes expérimentés, forcément plus chers que de « petites mains » indiennes, c’est vraiment respectable. Au final, les prix pratiqués, pour des chaussures fabriquées en France et en « juste mesure », sont tout à fait comparables aux marques de prêt-à-porter haut de gamme qui, elles, font fabriquer Dieu sait où… Ça mérite vraiment une petite visite.

Belloe 320, rue Emile-Dewoitine, 37210 Parçay-Meslay

Vers la rubrique “Chaussures”