Mise à jour août 2011 : la fabrication de “l’ e-bike” a malheureusement été transférée en Europe de l’Est.

Les quelques fabricants — ou plutôt assembleurs — français de vélos électriques pourront désormais choisir une motorisation made in France. Depuis janvier 2011 en effet, le tout nouveau système eBike lancé par Bosch est assemblé dans l’Hexagone. L’équipementier allemand à même fait de son site normand de Mondeville son centre d’excellence pour cette nouvelle activité.
L’eBike est un système proche de celui de Panasonic : le moteur ne se trouve ni dans la roue avant ni dans la roue arrière, mais dans le pédalier. Une différence cependant : alors que l’entraînement se fait par la chaîne pour le Japonais, il s’opère directement sur l’axe du pédalier pour l’Allemand. La technologie du moteur-pédalier permet de conserver les mêmes sensations que sur un vélo classique, alors que l’on a très nettement l’impression d’être tracté ou propulsé lorsque le moteur se trouve dans une roue.
Plus d’une dizaine de fabricants ont déjà choisi Bosch pour équiper leurs VAE, les Américains Scott et Cannondale, l’Allemand Hercules, le Taïwannais Merida ou encore l’Autricien KTM notamment. Quelles sont les chances de voir les marques françaises choisir cette option ? Matra a construit toute sa gamme autour du moteur et de la batterie du Canadien BionX, tandis que Gitane utilise la technologie Panasonic sur une bonne partie de ses modèles. Pas gagné donc. A moins qu’ils ne changent leur fusil d’épaule, comme semble l’avoir fait Helkama. Le constructeur finlandais, qui « roulait » Panasonic, a en effet déjà signé avec Bosch.
Et Mobiky, spécialiste du vélo pliant ? Rachetée l’année passée après un dépôt de bilan, la jeune marque tricolore a rapatrié la production — délocalisée quelque temps en Chine — de ses deux-roues à Saint-Lô (Manche). La nouvelle direction entend prochainement commercialiser des modèles électriques, suivant en cela le choix fait préalablement par l’ancienne équipe dirigeante.
Mise à jour 2016 : Mobiky a été rachetée par le groupe EasyBike, au même tire que les autre marques Matra et Solex. Mobiky tend à s’effacer au profit de Solex.