Flileuse d'Arvor fabrique toujours l'intégralité de ses pulls et marinières en France, à Quimper.

Fileuse d’Armor est une entreprise bretonne bientôt centenaire. Sous-traitante pour de grandes marques françaises — Agnès B, Balthazar/Le Bon Marché, De Bonne facture… —, mais aussi pour des créateurs étrangers, japonais en particulier, Fileuse d’Arvor est jusqu’à présent restée dans l’ombre. Les consommateurs portent ses produits, mais ne la connaissent pas. C’est le lot de tous les sous-traitants… Mais les choses vont changer puisque les fabrications maison sont désormais disponibles pour le grand public, et ce sous sa propre marque. Pourquoi et comment ? Parce que l’entreprise vient d’être rachetée par Armor-lux, une autre société bretonne. Défenseur inlassable de la culture, de l’identité et des savoir-faire de Bretagne, le dirigeant d’Armor-lux a en effet pris la décision d’acquérir Fileuse d’Arvor pour assurer la survie préserver les compétences industrielles et textiles de sa nouvelle « filiale ». Le résultat de cette opération est donc le petit fabricant quimpérois fait aujourd’hui partie intégrante du groupe Armor-lux, quimpérois lui aussi, et qu’il peut dès maintenant bénéficier des avantages que cela procure, une plus grande force de frappe commerciale et une visibilité démultipliée notamment.

Fileuse d'Arvor fabrique en France pour de nombreuses grandes marques, comme Agnès b ou Balthazar par exemple.
Fileuse d’Arvor travaille pour de grands noms, comme ici pour Balthazar, la marque homme du Bon Marché (LVMH), à Paris.

Haut de gamme et “made in France”

Les marinières et les pulls marins 100 % made in France Fileuse d’Arvor sont ainsi, dès à présent, commercialisés sur la boutique en ligne d’Armor-lux, aux côtés des vêtements des autres marques du groupe. Il s’agit de produits de grande qualité — coton peigné, laine mérinos, cachemire — , qui permettent à Armor-lux de monter en gamme. Ces articles plus luxueux augmentent également la proportion de fabrications françaises au sein de son catalogue Armor-lux, qui se “limitaient” jusqu’à présent aux articles de bonneterielingerie coton, t-shirts, marinières —, le métier d’origine de l’entreprise. Grâce à Fileuse d’Arvor, elle est maintenant présente sur le marché des pulls en laine fabriqués en France, mais aussi sur celui des tricots rayés en coton peigné doux et épais, à mi-chemin entre le pull et la marinière, eux aussi de fabrication locale. En passant dans le giron de son grand concurrent et voisin, Fileuse d’Arvor a quant à elle assuré la préservation de son patrimoine, de ses compétences et de ses emplois. Bref, c’est un bon deal, entre Bretons…

Fileuse d’Arvor, pulls et marinières haut de gamme et made in France