Rien ne sert de courir, il faut partir à point ». Et en effet, Valeo ne s’est pas précipité… Cela fait dix ans que Bosch, un autre grand équipementier automobile, commercialise ses moteurs et batteries pour vélos électriques. À leur lancement, ces équipements étaient même fabriqués en France, en Normandie, avant que leur production ne soit transférée en Europe de l’Est (Pologne et Hongrie). Mais, histoire de recycler un autre vieil adage, « mieux vaut tard que jamais ».
Le Français Valeo a présenté, le 15 décembre 2020, sa propre solution pour la mobilité électrique, baptisée Smart e-Bike System et mise au point grâce à l’expérience acquise avec les moteurs 48 V. Valeo est en effet le leader de cette technologie, utilisée pour réduire consommation de carburant et émissions polluantes à moindres coûts. Moins complexe et coûteuse que les autres hybridations — full-hybrid ou hybride rechargeable —, l’hybridation légère, ou mild-hybrid, permet aux constructeurs de se rapprocher des nouvelles réglementations environnementales pour pas trop cher. Valeo a même fait la démonstration de l’efficacité de ses moteurs 48 V pour circuler en ville en mode 100 % électrique.

Des vitesses qui passent toutes seules

C’est donc à partir de ce savoir-faire que le fabricant a développé ce Smart e-Bike System. Originalité de cette solution : elle intègre une boîte de vitesses automatique. Cette boîte a été développée par Effigear, une petite entreprise française qui développe et commercialise également ses propres deux-roues — de marque Cavalerie Bikes —, qui intègrent son invention. Grâce à cette boîte automatique, les vitesses changent automatiquement en fonction du rythme de pédalage, du relief, de la charge, etc. Ce sont des algorithmes qui se chargent des passages de vitesses, à l’instar des boîtes automatiques de voitures. Selon les deux partenaires, le Smart e-Bike System ne devrait pas être plus coûteux que les systèmes vendus actuellement, notamment parce qu’il permet de se passer de nombre d’éléments — dérailleur, cassette, manette changement de vitesses, câbles… Au final, le Smart e-Bike System forme un seul bloc — dont le design doit encore être travaillé et peaufiné… — qui s’intègre au niveau du pédalier. Il est à peine plus volumineux que les solutions aujourd’hui disponibles.

Le Smart e-Bike System aide deux fois plus “pilote” d’un vélo cargo que les systèmes actuellement disponibles.

Un couple de tracteur !

Outre sa facilité et sa souplesse d’utilisation, le Smart e-Bike System est le plus puissant du marché. Grâce à son couple de 130 Nm, il multiplie par huit la force du cycliste et permet, par exemple, de monter une pente de 14 % avec un chargement de 150 kg. Idéal pour les vélos cargos, qui seront en outre équipés d’une marche arrière pour faciliter les manœuvres. Chez Bosch, le couple du moteur pour vélo cargo n’est que de 85 Nm… Valeo et Effigear prévoient également des déclinaisons pour la ville, la route et le VTT. Selon les cas, la puissance du moteur sera transmise à la roue arrière par une chaîne classique ou par une courroie. Dans un premier temps, seuls les algorithmes différeront d’une utilisation à l’autre, mais différents moteurs seront ensuite développés et fabriqués.
Il ne s’agit pas pour Valeo de fabriquer ses propres vélos, mais de proposer le Smart e-Bike System à des assembleurs-fabricants de vélos. Comme le font d’ailleurs ses concurrents allemands Bosch et Brose, japonais Shimano, Panasonic et Yamaha ou encore le Chinois Bafang. L’équipementier n’entend pas davantage fabriquer ses propres batteries, laissant ainsi la possibilité à ses futurs clients de choisir leur propre fournisseur. Des systèmes complets seront cependant proposés pour ceux qui le souhaitent. Plusieurs grandes marques de vélos sont intéressées, certaines ayant fait fabriquer des cadres spécifiques pour intégrer et tester le Smart e-Bike System. L’objectif est de commercialiser les premiers VAE à la fin de l’année 2021.

Selon les utilisations (ville, tout-terrain, transports…), une chaîne classique ou une courroie transmettra la puissance du moteur à la roue arrière. En revanche, finis les cassettes et les dérailleurs !

Une chose est sûre : Valeo possède les savoir-faire, les technologies et les moyens industriels pour concevoir et fabriquer de très gros volumes de produits fiables. Comme le prouvent ses alterno-démarreurs, alternateurs, moteurs électriques, Lidars et autres systèmes d’éclairage, qui équipent des millions de voitures, sur tous les continents.
Cerise sur le gâteau : le Smart e-Bike System est fabriqué en France, près de Lyon, au sein de d’usine de L’Isle-d’Abeau, qui pilote la fabrication des moteurs 48 V.
Espérons que, si le succès est au rendez-vous, l’entreprise ne choisira pas, elle aussi, de délocaliser la production.