© Soft’in

Derrière le nom Soft’in se cache désormais un large choix de produits chaussants. En français de tous les jours, cela signifie que l’entreprise crée, fabrique et commercialise des pantoufles, des sneakers et des baskets, pour homme et femme. Soft’in est la marque « ombrelle » qui en abrite deux autres. C’est sous ce nom que sont vendues les pantoufles maison, tandis que les baskets en cuir le sont sous la marque Atelier PM. À ces deux griffes initiales s’en est depuis ajouté une troisième, baptisée Ector, dont la spécialité est le sneaker en textile tricoté. Au total, ces trois marques commercialisent aujourd’hui une offre complète de produits écologiques et intégralement made in France.

Chaussons et sneakers en textile recyclés

Les chaussons Soft’in sont confectionnés en France, à Romans. Leur fabrication est la première activité de l’entreprise et remonte à 2011. Particularité de ces pantoufles : elles sont constituées d’une seule matière, le feutre polyester recyclé Oeko Tex 100, et ne contiennent aucune colle ni solvant. Autre point positif : leurs semelles anti-dérapantes sont cousues, ce qui est synonyme de plus grande longévité. Elles existent pour homme et pour femme et sont déclinées en de nombreux motifs et couleurs.

© Soft’in


Comme ces chaussons, les sneakers Ector sont constitués en majorité de matériaux recyclés, en l’occurrence du polyester recyclé, fabriqué à partir de bouteilles de plastiques. Au total, il faut six de ces bouteilles pour confectionner une paire d’Ector. Aujourd’hui — en janvier 2021 —, Ector est décliné en plusieurs modèles. Le premier est une version légère et aérée, idéale pour les beaux jours, dont la tige est tricotée à Saint-Etienne. Quant à la semelle, elle est en caoutchouc recyclé. Ce premier Ector a ensuite été doublé, les mailles de son tissu resserrées, pour le transformer en tennis automne-hiver. Pour l’intersaison, il y a aussi l’Ector Blizzard, une manière de desert boot, toujours en maille recyclée, tricotée en France, qui est complétée par une semelle en polyuréthane expansé, également fabriquée en France, à une petite cinquantaine de kilomètres de Romans. Enfin, pour l’été, Soft’in a créé l’Ector Alizés, un petit mocassin rétro, idéal pour l’été et les promenades en bord de plage. Bien entendu, les Alizés sont aussi 100 % made in France

© Soft’in/LFH

Atelier PM : baskets haut de gamme fabriquées en France

Après les pantoufles et les sneakers textile, Soft’in dessine et fabrique, toujours à Romans-sur-Isère, des baskets, sous la marque Atelier PM. Ces modèles, pour homme et femme eux aussi, utilisent du veau pleine fleur, pour les tiges et les doublures, ou de veau velours, l’ensemble étant fourni par la tannerie Roux. Une tannerie qui est elle aussi implantée à Romans. Difficile de faire plus local comme fabrication… Seule entorse à cette règle : les semelles Vibram ® sont d’origine italienne. Ces chaussures haut de gamme, souples et confortables, sont de celles que l’on voit désormais aux pieds des citadins — mais pas seulement — du monde entier. Nombre de marques françaises se sont fait un nom en quelques années seulement, à l’image de National Standard, de Zespa ou de Piola. Mais si tous pratiquent des tarifs analogues, ces trois marques font fabriquer leurs chaussures au Portugal. Seul Atelier PM peaufine les siennes dans l’Hexagone. Et elles ne sont pas plus chères.

Soft’in : chaussons, sneakers en textile recyclé et baskets en cuir intégralement fabriqués en France