© Léonard

Il existe des pinceaux de toutes les tailles de toutes les formes. C’est le cas pour le bricolage, bâtiment et la décoration ; c’est le cas pour les beaux-arts ; ça l’est aussi pour le maquillage.
C’est pour cette dernière spécialité que l’entreprise bretonne Léonard a mis en ligne le site Internet leonard-brushes.com, qui est destiné au grand public.
Car si le fabricant fournit les plus grandes marques de cosmétique, il s’adresse aussi directement aux consommatrices et consommateurs.

Une entreprise fondée il y a plus de 240 ans

Récemment — en 2018 — marié à Raphaël, un autre fabricant de pinceaux implanté à Saint-Brieuc, Léonard fabrique toujours ses pinceaux, pour le maquillage comme pour les beau-arts, dans son atelier breton.
Lorsque l’entreprise naît à Paris, en 1779, Louis XVI règne depuis peu sur l’Hexagone. Près de soixante ans plus tard, en 1840, Mme Gabrielle Bullier rachète l’entreprise. La société Cherion & Samuel devient alors la société Bullier, qui s’installe à Saint-Brieuc en 1866.
Elle change à nouveau de nom un siècle plus tard, en 1969, pour prendre son identité actuelle. C’est en revanche la famille Bullier qui reste aux commandes de l’entreprise. Et c’est encore une Mme Bullier qui la dirige en 2021.

Léonard fabrique ses pinceaux, pour le maquillage et les beaux-arts, à Saint-Brieuc, depuis 1866. © Léonard

Pour autant, le monde a bien changé en presque 250 ans. Aux XVIIIe, XIXe et durant presque tout le XXe siècle, l’entreprise se fournissait à proximité, que ce soit en bois, en métal ou en poils. Mondialisation oblige, ce n’est malheureusement plus le cas aujourd’hui.
Le savoir-faire des pincelières maison est en revanche resté le même. Les gestes d’aujourd’hui sont, pour l’essentiel, les gestes d’hier.

Des pinceaux pour le teint, les yeux, les lèvres

Le catalogue « cosmétique » de Leonard comprend de très nombreuses références. Il existe en effet des pinceaux pour le teint, d’autres pour les yeux, d’autres encore pour les lèvres.
Puisque l’on prend soin à la fois de sa peau, de ses yeux et de ses lèvres, ces pinceaux sont commercialisés sous la forme de « Must have » et de kits. Ils sont bien sûr vendus au détail également.
Si les manches sont toujours en bois et les viroles en métal, les poils ne sont plus nécessairement d’origine animale au XXIe siècle. Les poils synthétiques n’ont en effet pas grand-chose à envier aux poils naturels.


Et, pour les adeptes du véganisme, de plus en plus nombreux, ils sont une bien meilleure option.
Pinceaux correcteurs ou anti-cernes, pinceaux lèvres amande ou lèvres bombées, pinceaux poudre ou blush, eye-liners, ombreurs ou maxi-paupières, il existe des produits Léonard pour chaque peau, chaque visage.
Tous sont peaufinés en France, à la main. Ils sont conçus et fabriqués pour durer et pour accompagner chaque femme, le plus longtemps possible.