L’entreprise porte à merveille son nom. Elle poursuit en effet allègrement sa route et avance, d’un beau pas, de nouveautés en nouveautés. Un si beau pas, c’est son nom, a ainsi récemment présenté sa collection automne-hiver, 100 % made in France. En son sein, plusieurs nouveaux venus.
On note ainsi l’arrivée de bottines à lacets (Mathilde), à zip (Sofia), à boucle (Giulia) et à élastique (Chiara). Chacune de ces bottines est disponible en multiples couleurs, avec des talons hauts ou bas. Elles sont en outre fabriquées dans un large choix de cuirs vernis ou velours, argenté ou doré, lézard ou python…

Escarpins, derbies, baskets et pantoufles…

Un si beau pas a également dessiné des escarpins, avec (Jeanne) ou sans (Constance) boucle, à talons de 5 cm, larges ou fins. Pas de talons en revanche, mais une semelle plate pour le derby Adèle, la ballerine Victoire et le mocassin Mia. Comme leurs cousines bottines, tous ces modèles femme existent dans différents cuirs et coloris.


À noter : pour le mois d’octobre 2021, Un si beau pas propose une édition limitée : la bottine Giulia et le slipper Mia en veau façon croco rouge vif. Un bon moyen d’ajouter lumière et couleur aux journées qui en ont de moins en moins…
Un si beau pas crée et commercialise en outre trois modèles de baskets. Les deux premiers, baptisés Suzanne et Zélie. La première est déclinée en sept tons unis et en huit versions bicolores, la seconde en dix variantes bicolores.
Suzanne existe aussi pour les hommes. Cette basket s’appelle alors Paul et est fabriquée dans des cuirs lisses — en camel, noir ou blanc — ou velours — bleu nuit, taupe et mousse. Paul existe aussi en bicolore blanc-taupe et blanc-bleu nuit. Ces tennis femme et homme sont, au choix, montées sur une semelle en hévéa ou en « caoutchouc » recyclé.
Autre édition limitée au catalogue Un si beau pas : des chaussons basques. Hybrides d’espadrilles, de charentaises et de mules, ces jolies pantoufles sont à la fois originales et esthétiques. Avec leur semelle de corde et d’hévéa et leur tige en laine des Pyrénées, elles sont aussi chaudes et confortables. Disponibles en gris clair et gris foncé, en beige, en bleu et en jaune, elles existent pour femme et pour homme.

Une fabrication 100 % française

Ces panfoufles sont peaufinées dans le Pays-Basque par une petite entreprise familiale, labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant. Bottines, derbies, mocassins et autres baskets Un si beau pas sont eux aussi fabriqués en France. Ce sont en effet deux ateliers de Romans-sur-Isère qui ont en charge leur fabrication.
Toutes les chaussures Un si beau pas sont fabriqués uniquement sur commande et sont largement personnalisables. Un délai de trois semaines est nécessaire entre la commande et la livraison. Vendues en ligne, elles peuvent également l’être via des ventes à domicile. Une ambassadrice de la marque se déplace alors pour présenter les nombreuses créations maison.
Avec ce mode de commercialisation et sa fabrication locale, Un si beau pas se démarque des autres marques. L’entreprise est d’ailleurs labellisée Slowear, l’antithèse de la fast-fashion. Autrement dit, Un si beau pas, c’est l’opposé de la mode jetable.

Un si beau pas : chaussures femme — et un peu homme… — intégralement fabriquées en France