Romans-sur-Isère est un des hauts lieux historiques de la fabrication de chaussures dans l’Hexagone. Malmené depuis plusieurs dizaines d’années par les importations de pays à bas coûts et par les délocalisations, ce savoir-faire n’a pas disparu. Plusieurs entreprises perpétuent la tradition et marchent sur les pas de marques prestigieuses comme Charles Jourdan, Stéphane Kélian, Roger Vivier ou encore Robert Clergerie…
Aujourd’hui, de petits ateliers mettent ce savoir-faire à disposition de nouvelles marques, qui ne disposent pas de leur propre outil de production.
C’est ainsi que la marque Un si beau pas fait aujourd’hui fabriquer la majorité de ses modèles par deux ateliers romanais.

Sandale, escarpins ou baskets personnalisés

Destinées exclusivement aux dames, les chaussures Un si beau pas sont 100 % made in France. Chaque modèle porte d’ailleurs un prénom féminin.
Pour la saison printemps-été, Un si beau pas propose ainsi un large choix de sandales à talons — Jade, Joséphine, Gabrielle —, et sans talon — Élise, Iris, Lou, Manon… —, parfaites pour les chaudes journées.
Plus habillés, les escarpins Céleste, Constance et Carmen sont eux-mêmes déclinés avec des talons plus ou moins haut. Contrairement aux derbies, aux ballerines et aux baskets, qui doivent se contenter de semelles plates…
En marge des modèles de saison, Un si beau pas créé et commercialise des éditions limitées, à l’image de la capsule Safran. La marque propose également une collection de chaussures spécialement dessinées pour les mariages.


Quel que soit le modèle, les chaussures Un si beau pas peuvent être déclinées en de nombreuses variantes. Il est possible de les choisir dans différents cuirs — chevreau, agneau, cuirs velours ou lisses —, d’origine espagnole, et dans de multiples coloris. La personnalisation est en effet une des caractéristiques d’Un si beau pas.

Des espadrilles « vraiment » faites en France

Cette personnalisation n’est pas proposée pour les espadrilles de la marque. Baptisées Clémentine, celles-ci sont uniquement disponibles avec une semelle de corde et un talon de 6 centimètres.
Trois tiges sont néanmoins au catalogue, en cuir lamé or, en cuir velours terracotta et en cuir lisse « blush ». Ces espadrilles ne sont pas fabriquées à Romans comme leurs sœurs, mais à Mauléon, dans le Pays Basque.
Cette région de l’Hexagone, voisine de l’Espagne, partage en effet avec ce pays le savoir-faire de l’espadrille.
Les quelques fabricants qui produisent encore des espadrilles dans l’Hexagone en importent d’ailleurs fréquemment les semelles en corde.
Mais ce n’est pas le cas de l’atelier qui peaufine les modèles Un si beau pas. Un atelier qui, selon la marque, est le dernier à fabriquer lui-même ces semelles (voir vidéo ci-dessous) de chanvre. Pour mémoire, la France est un des principaux producteurs mondiaux de chanvre. Cet atelier familial manufacture également des chaussons — mixtes — pour Un si beau pas.

Fabrication à la commande et ventes privées

Chaque paire de chaussures est fabriquée à la demande. Les combinaisons quant aux matières, couleurs, semelles ou talons sont très nombreuses. Toutes d’ailleurs ne figurent pas sur le site Internet ; pour autant, il suffit de demander ce que l’on souhaite — dans le cadre des options proposées, cependant — pour que ce souhait soit pris en compte.
Trois semaines plus tard, ce souhait se matérialise par une paire de chaussures originales, fabriquée exclusivement pour la cliente. Ce n’est certes pas de la fabrication sur mesure, mais ça s’en rapproche…
Pour celles qui ne souhaitent pas commander en ligne, il est également possible de faire appel aux ambassadrices de la marque.
Un si beau bas a tissé un réseau d’une quarantaine de ces ambassadrices dans l’Hexagone. Celles-ci sont chargées d’organiser des ventes à domicile — avec visites d’atelier de fabrication — pour présenter les différents modèles de chaussures aux clientes potentielles.

Un si beau pas, une marque abordable

Les modes de fabrication — artisanal et à la commande — et de distribution — en ligne ou en ventes privées à domicile — permettent de limiter les coûts.
Ce qui est essentiel lorsque l’on fabrique en France et que l’on veut afficher des tarifs abordables au plus grand nombre. Résultat : les chaussures un si Beau pas sont vendues à des prix très raisonnables si l’on considère la qualité des matériaux utilisés, la fabrication française et les possibilités de personnalisation.
Plus chères que les modèles importés d’Asie ou d’Afrique du Nord, elles le sont moins que les productions européennes, portugaises, espagnoles notamment.
Cela justifie largement la patience dont il faut faire preuve avant de pouvoir se glisser dans une paire de chaussures Un si beau pas, 100 % made in France.

Chaussures femme : Un si beau pas allie fabrication française et production à la commande