Deux chiffres pour commencer: + 7,2% (1), – 5 % (2). Le premier correspond à la progression du chiffre d’affaires de Saft au premier semestre 2008 (à taux de change constant), le second à la baisse probable de celui d’Alcatel-Lucent à la fin de l’année, recul qui s’accompagne de pertes doubles de celles de l’année précédente.
Petit rappel à présent : en 2004, Alcatel parvient enfin à se débarrasser de Saft après avoir, en vain et pendant des années, cherché un repreneur pour ce vénérable fabricant de « piles » français. Une spécialité dépassée, sans avenir, trop éloignée du cœur de métier d’Alcatel. Un choix logique de la part de M. Tchuruck, ce grand patron à la française, dont le projet ultime pour Alcatel est d’en faire une entreprise sans usine. Un objectif mené à bien haut la main, d’abord en se séparant de « boulets » comme Alstom peu après son arrivé, en 1995, ensuite en fermant ou en vendant tous les sites français du groupe, laissant au passage quelques milliers de salariés sur le carreau. Et tout ça pour quoi ?
Aujourd’hui, l’action Alcatel-Lucent vaut 4,30 euros (3), celle de Saft environ 32, celle d’Alstom un peu plus de 72 (4). La capitalisation boursière de la première atteint un peu moins de la moitié de celle de la troisième (et que dire de la valeur d’Alcatel seule, sans Lucent ?). Chapeau le « capitaine d’industrie » ! Bravo les actionnaires qui ont applaudi, voire encouragé ses choix. Le coût de cette farce industrielle est considérable. Mais peu importe après tout… Cela n’a en rien empêché M. Tchuruck de bâtir patiemment sa fortune, alors qu’il détruisait la vie de milliers d’autres… Et cela bien qu’il ait finalement, comme sa comparse américaine, fini par prendre la porte.
En dépit de plusieurs changements d’actionnariat, l’entreprise Saft poursuit quant à elle son chemin. Elle a récemment inauguré un nouveau site de production de batteries au lithium-ion, destinées notamment aux automobiles hybrides. Autant dire aux véhicules de demain. Il s’agit de la première usine du genre au monde. Elle se trouve en France, en Charentes. A Nersac très précisément…

(1) http://www.latribune.fr
(2) http://www.jdf.com
(3)- http://www.investir.fr
(4)- http://www.investir.fr/