Le numéro de l’hebdomadaire Courrier international consacré à un autre mode de vie, ironiquement intitulé « Travailler moins pour gagner moins et vivre mieux », a rencontré un tel succès qu’il a été mis est en consultation libre au format PDF sur le site du magazine. Au programme notamment, un article sur le refus de l’hyperconsommation en Australie et en Nouvelle-Zélande, un autre, britannique, évoque les bienfaits potentiels d’une « bonne récession », un petit encadré met en lumière les couples qui choisissent de se marier modestement pour éviter le gâchis et les dépenses inutiles des grands raouts traditionnels, tandis qu’un autre papier présente le mouvement Compact, né à San Francisco, qui prône une année sans achat. Etonnant également ces villes qui se déclarent « en transition » et qui mettent tout en œuvre pour se passer progressivement des énergies fossiles. Certaines d’entre elles se sont même dotées de monnaies parallèles – parfois des unités de temps – qui ont une valeur au sein de l’économie locale et profitent aux travailleurs et aux petites entreprises du coin. Autant d’initiatives qui menacent et remettent en cause le traditionnel bien-être des sociétés industrialisées, qui battent en brèche la croyance selon laquelle « le toujours plus » est préférable « au juste assez »… A défaut de mesures aussi radicales, une consommation réfléchie, facile à mettre en œuvre, permettrait déjà d’évoluer dans le bon sens…