BlackMy16-2(mise à jour : Mobiky-Solex a été repris par EasyBike, qui a également racheté Matra)

Mobiky poursuit  son développement et enrichit progressivement sa gamme. Après le Genius et le Genius R, c’est au tour du My 16 d’être commercialisé par la jeune entreprise française. Point fort de la gamme Mobiky : des vélos mini, pliables en quelques secondes et sans effort, grâce à une technologie exclusive.
Si les deux versions du Genius sont équipées de roues de 12 pouces, le nouveau-venu est « perché » sur des 16 pouces. Deux modèles du My 16 sont proposés d’entrée, leur différence étant une simple histoire de vitesses. Le Confort dispose ainsi de 3 rapports, l’Expert de 8, toutes gérées par un système Shimano Nexus. Résultat : l’Expert est plus lourd de 200 g, soit au total 13,9 kg. Les freins sont identiques sur les deux variantes, à savoir V-brake à l’avant et Rollerbrake — un frein de type tambour — à l’arrière. Si la gestion des vitesses et le freinage sont d’origine japonaise, si les pneus Schwalbe sont allemands, le cadre en aluminium, autant dire le cœur, la « force » de cette machine, est revanche fabriqué en France. L’assemblage des vélos est également assuré dans l’Hexagone, à Romorantin, par Matra MS. Les deux entreprises collaborent en effet depuis le début de l’année 2009, ce qui a permis de rapatrier la fabrication du Genius, jusque-là opérée en Afrique du Nord. Ce travail en commun a également abouti à la conception du Rendez-vous, un Genius à assistance électrique, qui sera prochainement commercialisé par Matra.  Mais avec la mention « made with Mobiky technology » sur le cadre…
Après Gilles Berthoud, qui est récemment venu concurrencer Brooks avec ses selles en cuir faites main, c’est au tour de Mobiky de s’attaquer à un autre symbole du deux-roues Outre-Manche : le célèbre Brompton. Mais si l’entreprise britannique construit elle-même ses vélos à Londres, ce n’est pas encore le cas de la française. Mais en tous cas, tous les Mobiky sont made in France.

Rubrique Deux-roues

 

L’entreprise Mobiky a été rachetée au milieu de l’année 2010 après un dépôt de bilan. La production avait été préalablement délocalisée en Chine. Le nouveau propriétaire a annoncé vouloir fabriquer à nouveau les petits vélos pliants en France, dans une nouvelle usine en Normandie. A voir…