Atelier Vertical-Veste Dheu
Un vêtement qui protège du froid, du vent et de la pluie, que rêver de mieux en hiver ? Grâce aux nouveaux tissus techniques tels que les membranes imper-respirantes, les vêtements sont légers, coupe-vent, imperméables et respirants. Ils ne se froissent pas et permettent une pratique intensive du sport, à l’inverse des chaudes et épaisses tenues en duvet, dans lesquelles mieux vaut ne pas trop s’agiter. Sous peine de finir les plumes mouillées et collées sur le dos ! Parmi ces textiles miracle, on connaît l’Américain Gore-Tex ®, qui a depuis longtemps colonisé nos garde-robes, sous différentes marques. On connaît moins le MP+®, un matériau inventé par le Français Vertical, et que l’on ne trouve que sur les vêtements de ce fabricant de vêtements de montagne.

Production 100% française
Non content de proposer ainsi sa propre technologie sur ses vestes ou pantalons, Vertical entend aujourd’hui se démarquer encore des autres marques et fabricants en redonnant sa chance à la fabrication française. Sa nouvelle ligne de produits, baptisée Origine, est en effet dessinée, conçue et fabriquée en France. Première pièce de cette collection, la veste Dheu — du nom du dirigeant qui donna son envol à la société — est en vente depuis mi-octobre 2009. Veste polyvalente pour la ville ou les activités de plein-air, Dheu sera ensuite déclinée en version femme et en blouson. Puis viendront un softshell à capuche, un pantalon d’alpinisme, etc.
En choisissant de proposer des produits de fabrication 100 % française, Vertical va à l’encontre de ce que font ses concurrents, qui ont depuis longtemps délocalisé toute leur production. « Pas assez compétitive, trop chère, dépassée », la confection française. Pour ces Cassandre, il est illusoire de vouloir fabriquer des vêtements de ski et de montagne dans le pays où s’étend le plus grand domaine skiable au monde. Alors qu’en Tunisie, en Chine ou au Bangladesh…
Certes, Vertical a elle aussi fait le choix de la délocalisation : l’essentiel de ses produits sont encore fabriqués ailleurs. Mais les tissus utilisés par Vertical sont depuis longtemps déjà fabriqués en France ou en Europe de l’Ouest. Aujourd’hui, l’entreprise veut aller plus loin et infléchir la dérive qui met en péril l’économie hexagonale. D’autant qu’il existe — peut-être ? — une clientèle pour les produits de qualité dont la fabrication se fait dans des conditions optimales de respect de la main-d’œuvre et de l’environnement…
« Origine, ce sont avant tout des vêtements destinés à affronter les intempéries. De la même façon, nous avons la volonté de combattre une certaine fatalité, qui mène le marché du vêtement de sport dans une direction qui ne correspond plus à l’éthique dont se réclame le milieu de la montagne, explique l’entreprise sur son site Internet de l’entreprise. […] Avec Origine, Vertical offre une véritable alternative, une gamme sans compromis à la technicité, pour des consommateurs conscients : une production locale, c’est plus d’éco-responsabilité, la prise en compte de facteurs socioéconomiques, mais également la survie de tout un savoir-faire national qui, si l’on n’y prend garde, risque de disparaître. »

«Vertical ne changera pas le monde, mais on peut essayer d’agir…»
Le choix de Vertical est-il un combat perdu d’avance ou au contraire celui d’un précurseur, que tous les habituels suiveurs imiteront, plus tard, si le créneau est porteur ? Trop tôt pour le dire. En attendant, Vertical a confié la réalisation de sa nouvelle ligne à des entreprises françaises, implantées dans la Loire, les Vosges et l’Ardèche. « C’est un pari, mais qui nous paraît essentiel. La surconsommation, le “toujours plus pour moins cher” a tiré les prix vers le bas et a presque tué notre industrie, rappelle Matthieu Damey, chef produit chez Vertical. Heureusement, il existe encore un réseau d’entreprises compétentes avec lesquelles collaborer. Et on a vraiment la volonté de travailler en voisin. Ce qui est également bon pour notre environnement. »
« Vertical ne changera pas le monde, peut-on également lire sur le site de l’entreprise, nous l’admettons volontiers. Mais si l’on peut se plaindre des effets pervers de la mondialisation, on peut aussi essayer d’agir. »
Une remarque qui vaut également pour les consommateurs.
Vertical a récemment été reprise par Raidlight, une autre marque française, qui fabrique  également une ligne de produit dans l’Hexagone, tout simplement baptisée « madeinfrance »…

Vers rubrique « Skis et autres articles de sports d’hiver fabriqués en France »