© La Fabrique hexagonale

Rituel immuable pour les parents enfants en âge d’aller à l’école, la chasse aux fournitures scolaires se profile. Comme chaque année, à l’occasion de la rentrée, il faut trouver  cahiers et protège-cahiers, feuilles perforées, simples ou doubles, à grands ou à petits carreaux selon l’humeur des enseignants, feuilles à dessin, crayons, stylos, stylos-plumes, feutres, gommes, taille-crayons, règles, équerres, compas, trousses, cartables, etc. Jolie cohue en perspective. Jolies dépenses aussi, surtout lorsque l’on a plusieurs enfants à équiper. Les budgets n’étant pas extensibles, la tentation est grande d’acheter des produits premiers prix. Et qui dit premiers prix dit, en général, mauvaise qualité — donc achats répétés au long de l’année… Ce qui veut également dire produits importés, d’Asie en général.
Heureusement, quelques enseignes proposent des produits « génériques » de bonne qualité, moins chers que ceux des grandes marques. Monoprix, par exemple, commercialise cette année encore de la papeterie — cahiers, papier quadrillé, classeurs, lutins, chemises, classeurs, etc. — fabriquée en France. L’Hexagone, qui voit son industrie se réduire un peu plus chaque année*, possède encore sur son territoire quelques industriels de premier plan, comme Bic, Clairefontaine-Exacompta, Hamelin, Waterman, etc., mais aussi un certain nombre de PME. Alors autant les soutenir en achetant leurs produits, plutôt que de payer un peu moins cher des produits venus d’ailleurs. Surtout que c’est loin d’être toujours le cas. Un exemple ? Dans le rayon d’une moyenne surface parisienne, on trouve le célèbre stylo Bic quatre-couleurs made in France à 1,95 euro… et l’équivalent chez Maped, fabriqué en Chine, à 2,75 euros.
Alors suivez le guide de La Fabrique…

*Près de 170 000 emplois industriels ont été supprimés en 2009, sur un total de 256 000 suppressions.