Alors que les fameux Duplo sont fabriqués en Hongrie, les briques de construction Polybric sont quant à elles intégralement produites en France. Commercialisées en barils, comme leurs célèbres concurrentes d’origine danoise, les briques françaises voient en effet le jour dans le sud de l’Hexagone, dans l’une des deux usines d’un plasturgiste reconnu, également implanté en Normandie. Au total, une centaine de personnes sont employées sur ces deux sites de production.
« Nous avons des produits de qualité, fabriqués en France, et nous sommes compétitifs côté tarif. Il nous manque juste la visibilité », précise la dirigeante de Polybric. Car dans l’Hexagone, les pères et les mère n’ont plus le réflexe Polybric — la marque a disparu pendant une vingtaine d’années — pour apprendre à leurs enfants à empiler, à emboîter et à construire. C’est paradoxalement à l’étranger que ces jouets made in France se vendent le mieux. Pour améliorer et augmenter la distribution potentielle de ses produits, l’entreprise va d’ailleurs prochainement mettre en place un site de vente en ligne…
En marge des « blocs traditionnels », qui existent en couleurs* classiques et « fun » — il y en a même des phosphorescents pour faire office de veilleuse, d’autres qui changent de couleur dans l’eau —, Polybric propose des puzzles. L’idéal pour accompagner les tout-petits dans leur l’apprentissage non seulement des couleurs, mais aussi des signes, des formes, des lettres, des chiffres. Polybric a même imaginé le Polyclic. De quoi s’agit-il ? De briques-puzzles sur lesquelles des photos sont reproduites. Il suffit d’en envoyer une à l’entreprise, qui se charge ensuite de l’imprimer sur des briques pour en faire un puzzle « sur mesure ». Les petites filles et les petits garçons auront ensuite tout le loisir de reproduire fidèlement le modèle. Ou au contraire de faire preuve de créativité et de greffer la tête de papa, ou celle du chien, sur le buste de maman…
Pour celles et ceux qui préfèrent les animaux naturels aux créatures hybrides, Polybric propose également les Polypets, soit quatre chiens, quatre chats et quatre poules — chaque animal a son propre nom —, déclinés en quatre couleurs. En marge des ces espèces « bien de chez nous », les enfants peuvent également jouer avec un lion baptisé Simon, un dromadaire nommé Albert et avec Clément l’éléphant. Quant à Lisette la chouette, elle veillera sur leur sommeil grâce aux briques phosphorescentes qui la composent. Un plan de montage ainsi qu’une planche de stickers sont fournis pour faciliter le montage et la personnalisation de chaque animal.
Bref, la famille Polybric s’agrandit et l’histoire de la petite brique made in France se poursuit, tranquillement…

Animaux Polybric, made in France

* Polybric n’utilise que des colorants alimentaires