Share

Les prix de l’immobilier vont, paraît-il, s’assagir. Si ce n’est pas le cas et que leur ascension reprend, encouragée par quelque nouvelle incitation à l’achat, il sera peut-être temps de s’offrir une jolie tente et de s’installer dans un tout aussi joli camping, ou dans la nature…
Admettons donc que nous soyons tous des campeurs potentiels, quel choix de logement aurons-nous ? Dans notre malheur, une bonne nouvelle : on pourra se loger français.

Made in Dunkerque
Comme il est écrit sur son site Internet, « Cabanon est un fabricant français de tentes de camping à armature, solides, durables, étanches et respirantes ». En effet, cette entreprise du Nord de la France n’a pas cédé aux sirènes de la délocalisation et de l’argent facile. Ce sont toujours ses salariés de Dunkerque qui fabriquent les tentes, remorques et accessoires de la marque. Mais il s’en est fallu de peu… La chute de la livre Sterling, au tout début de la crise économique actuelle, a fait s’effondrer le marché du Royaume-Uni, le plus important. La Manufacture des tentes Cabanon ne s’en serait probablement pas remise sans son rachat par Huttopia, une chaîne française de « campings nature », cliente de l’entreprise. En reprenant son fournisseur, Huttopia a sauvé un savoir-faire désormais unique en France, ainsi que 75 emplois — dont 60 en production. Des emplois industriels à présent vigoureusement défendus et médiatisés, après avoir été longtemps oubliés — voire méprisés — et supprimés…

Ma cabane au Canada
Aujourd’hui, sur le marché grand public, Cabanon exporte 40 % de sa production, vers les Pays-Bas notamment. Sur celui de l’hôtellerie de plein air, un autre pays étranger, le Canada, offre un important débouché à la PME nordiste. Nombre de parcs naturels du Québec acquièrent en effet de grandes tentes Cabanon, à la fois spacieuses, fonctionnelles et confortables, pour les louer aux touristes amoureux de la nature. Et puis il y a aussi les modèles conçus spécialement pour les collectivités ou les associations, les scouts par exemple. Bref, Cabanon s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux organismes et aux collectivités.
Si toutes les tentes Cabanon sont à 100 % fabriquées en France, ce n’est pas le cas des matières premières. Les toiles sont achetées à des fournisseurs européens, qui peuvent très bien se fournir en Asie — la toile polyester est à 40 % tissée aux Pays-Bas, mais celle en coton l’est à 40 % en Chine. Pour le reste, la tôle des remorques est découpée et traitée dans les Ardennes, les châssis sont fabriqués dans le Nord et les essieux en Saône-et-Loire. Seules les roues viennent de la toute proche Belgique.

Seul, à deux ou en famille
Que trouve-t-on au catalogue Cabanon ? Toutes sortes de modèles, des simples et classiques, des tentes confort et des caravanes pliantes. Pour les plus écolos des futurs propriétaires, il existe même un modèle dit « Nature », une canadienne deux places faite de coton et de bois de frêne. A l’autre extrémité de la gamme, la Columbia propose un séjour, une cuisine et deux chambres séparées « offrant des couchages surélevés avec sommiers et matelas intégrés, de multiples rangements astucieux cousus dans la toile et des coffres de rangements ».
Bref, alors que les conditions de confort de certains « placards » loués une fortune en ville se rapprochent de plus en plus du camping, celles de ces tentes made in France rejoignent celles de « vrais» logements… Et les plus « luxueuses » d’entre elles ne coûtent même pas le prix d’un seul mètre carré parisien ! A une « coquette studette », préférons donc un « mignon Cabanon »…

 

 

 

asyaliporno.net tecavuzpornolar.com ucretsizmobilporno.com liselipornolar.org izlemobilporno.org
banner