De gros pulls, des gilets, des écharpes, des guêtres, des moufles, des bonnets… Bref tout ce qu’il faut pour que les plus petits de la famille aient bien chaud cet hiver. C’est en résumé ce que propose Cape & Crochet, une jeune entreprise dont la spécialité est le « tricoté main ». Eh oui, les pulls, bonnets et autres moufles sus-mentionnés n’ont jamais connu la machine. Ils sont nés grâce à des mains expertes et à de bonnes vieilles aiguilles. Un pied de nez magistral à la doxa qui veut que les coûts de main-d’œuvre soient les premiers comprimés…
Mieux : dans son souci de produire responsable et local, Cape & Crochet se fournit chez l’un des tout derniers filateurs français, dans la Creuse. Pour les boutons en porcelaine, c’est dans le Lot voisin… Bref, difficile de faire mieux en termes de proximité puisque l’entreprise est quant à elle corrézienne.
Pour réchauffer les doigts — de pied ou de main —, les oreilles, les cous, les bras et les bidous, Cape & Corchet compte sur les bienfaits de la fine laine mérinos, de l’alpaga, du mohair, etc.
Pas très high-tech tout ça, mais tellement doux et rassurant.
La France est un des pays d’Europe où la natalité est la plus dynamique paraît-il. C’est finalement la seule ressource naturelle dont dispose l’Hexagone, alors autant en prendre soin… Ça tombe bien, les vêtements tricotés et cousus à la main sont faits pour durer, pour passer de génération en génération, pour habiller les filles et les garçons, du premier âge jusqu’à 10 ans.
Si Cape & Crochet rend hommage aux savoir-faire d’antan, elle n’en est pas moins une entreprise du 21e siècle. Ses créations sont donc en vente sur Internet, pour que les Alsaciens, les Bretons, les Béarnais, les Ch’tis ou les Franciliens profitent eux aussi de la chaleur made in Massif central. Et en guise de cadeau de bienvenue, elle offre 10 % de remise pour tout premier achat.

banner