Amaïta, vêtements nouveau-nés fabriqués en France
Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la qualité des produits qu’ils achètent, pour l’alimentation bien sûr, mais pas seulement. Cette préoccupation est encore plus forte lorsqu’il s’agit de nourrir, d’habiller ou de distraire les enfants. Amaïta l’a bien compris, qui crée et commercialise des trousseaux de naissance made in France. Ses bodies, pyjamas, bloomers, bavoirs, chaussons ou sorties de bain pour bébés sont en effet confectionnés dans du coton — Oeko-Tex et bio notamment —, du Liberty, du lin et du cuir. En outre, les vêtements et autres produits Amaïta ne parcourent pas plusieurs milliers de kilomètres avant d’habiller les nouveau-nés — de 0 à 1 an —, mais quelques centaines tout au plus. Cette toute nouvelle marque parisienne a en effet confié la fabrication de ses créations à des ateliers de l’Aube, des Deux-Sèvres, de la Dordogne, du Maine-et-Loire et de Paris. Une production 100 % locale donc… Pourtant, les tarifs pratiqués sont très abordables, surtout comparés à ceux affichés par des griffes haut de gamme qui font fabriquer un peu partout, sauf en France. Ils sont même comparables à ceux de productions délocalisées d’autres marques plus grand public. Pour marquer encore sa différence, Amaïta joue la proximité. Ainsi, à partir de septembre 2013, les jeunes parents qui habitent Paris pourront se faire livrer directement à la maternité, au bureau ou à la maison. Et pas par un 35 tonnes arrivant directement du Havre ou de Dieu sait quel autre port où s’amoncellent les conteneurs, mais par un vélo ou un scooter électrique. Peut-être même que ce scooter de livraison n’aura pas été importé, mais fabriqué par Peugeot, dans le Doubs…
Amaïta, ou le made in France dès la naissance.

.

banner