Orijns, t-shirts, polos et autres basiques made in France

Que pouvait-on bien se mettre sur le dos il y a quelques dizaines de milliers d’années ? Quels étaient les basiques en ces temps reculés ? Des peaux de bête sans doute…
En dépit de son nom, la marque Orijns n’entend pas remonter aussi loin dans l’histoire humaine. Elle n’aspire pas davantage remettre la fourrure au goût du jour. C’est pourtant une sorte de retour aux sources que la marque opère en ne créant que des vêtements simples, doux et confortables. Autrement dit, des basiques d’aujourd’hui, produits localement. Faute de pouvoir — ni de vouloir — s’attaquer au premier troupeau venu, les créateurs d’Orijns se sont adressés aux fournisseurs et fabricants les plus proches. Résultat : tous les vêtements qui portent leur griffe sont fabriqués en France. Mieux : le coton, principale matière première des collections de la marque, est également tricoté dans l’Hexagone. Au final, si la création se fait à Paris, toutes les étapes de fabrication se déroulent dans l’Aube, berceau de l’industrie textile hexagonale.

Orijns, vetements homme et femme fabriques en France

Au catalogue Orijns, des débardeurs, des t-shirts à manches longues ou courtes, des polos, des sweat-shirts à capuche et des chaussettes. Des chemises viendront dans les prochains mois enrichir cette première collection.
Originalité maison, chaque pièce — chaussettes mises à part — est agrémentée, au niveau du col, d’un empiècement sur lequel figurent l’Hexagone et les différents lieux de production. De même, une jolie moustache décore toutes les créations Orijns, sous la forme de petits bijoux argentés notamment. Hommage aux temps ancestraux où les poils recouvraient notre peau ? Malgré cet attribut on ne peut plus masculin, la toute nouvelle marque parisienne s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes.

 

banner