Alpillow, siege-lit made in France, Arpin

L’Alpillow, un concept de coussin XXL créé par Christophe Lapergue (agence Hmaad) pour Arpin. © Iza Viola Photography

1817 : bientôt deux siècles que la Filature Arpin s’est installée à Séez-Saint-Bernard, près de Bourg-Saint-Maurice. Près de deux cents ans que des générations successives de mains expertes travaillent la laine, aidées en cela par des machines qui, pour la moitié d’entre elles, sont classées au patrimoine national. Arpin a d’ailleurs été distinguée par le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, qui lui a décerné le label des Entreprises du Patrimoine Vivant (EPV).
La laine, si chère à l’entreprise, ce sont les moutons des vallées voisines de la Tarentaise, de la Maurienne, du Beaufortain et du Val d’Aoste qui la fournissent. L’eau, qui sert au lavage et à la production de l’électricité de la filature, c’est le cours d’eau voisin qui la fournit. Quant au vent de la montagne, c’est grâce à lui que la laine est séchée, dans le grenier — le galetas — de la filature ou à l’extérieur, quand la saison le permet…
Sélection, tri manuel, lavage, teinture, cardage, filature, tissage, etc. : vingt-quatre opérations sont nécessaires pour que la toison des moutons se transforme en drap de laine. Celui de Bonneval notamment, une exclusivité Arpin que les guides de haute montagne ont tôt fait d’adopter, pour sa solidité et son imperméabilité. Selon la légende, Paul-Emile Victor prétendait que ce drap de Bonneval était « si solide qu’on use sa peau avant de le trouer ». L’aventurier et père des expéditions polaires françaises ne menait pourtant pas une vie de tout repos, ses tenues pas davantage !

Arpin - tenues et accessoires en laine et made in France
Aujourd’hui, Arpin a ajouté d’autres spécialités à son fameux tissu : la Mulatière, une toile elle aussi très résistante ; le Tissu des Alpes, doux et chaleureux ; l’Etoffe de Séez, en pure laine d’agneau ; la Toile des Aravis, souple et légère ; le Drap de Savoie, chaud, épais et décliné en de nombreux coloris. Ces productions maison, Arpin les décline en plaids, couvertures, coussins, abat-jour, cache-pots, voire en Alpillow, étonnant hybride de fauteuil, de pouf et de lit d’appoint. L’entreprise créée et commercialise également une gamme de vêtements et d’accessoires par homme et femme : vestes, gilets, pantalons, knickers, fuseaux, pulls, chaussettes, gants, bonnets, chapeaux… Sans oublier quelques pièces de bagagerie et de petite maroquinerie.
La très grande majorité des produits Arpin sont made in France. Et lorsque cela n’est pas possible, la direction de l’entreprise est la première à le déplorer : « Tout ce qui est décoration de la maison est fabriqué en France, par de petits ateliers. Pour la prochaine collection — en boutique en février 2014 —, l’habillement sera également de fabrication française, à l’exception des chaussures, produites au Portugal faute de ”combattants” ici. Mais je ne désespère pas de trouver un fabricant qui accepte de travailler pour nous en France.» Pas toujours facile de faire travailler des entreprises locales, même lorsqu’on est animé des meilleures intentions… Pour écouler ses créations, l’entreprise compte sur ses revendeurs, sur son site Internet et sur ses trois boutiques*. Quant à l’atelier Arpin, intégré à la filature, il prend en charge toutes les commandes sur-mesure, passées par des professionnels — hôtels, architectes d’intérieur, designers, décorateurs… — et par quelques particuliers.

Arpin1817 : vêtements, accessoires et linge de maison en laine et made in France

* Boutiques Arpin : 2, rue de la Filature, 73700 Séez-Saint-Bernard  ; 138, rue des Moulins, 74400 Chamonix ; 32, rue Auguste-Comte, 69002 Lyon.

Arpin, tissu d'ameublement et accessoires de décoration made in France

.

banner