La France du Déclin

© France Culture

Pertes de repères, fascination pour les plaisirs et la vie facile, abandon des valeurs traditionnelles, de la famille et du travail en particulier… On connaît les prétendus maux de la France. L’Histoire est toujours riche d’enseignements et se retourner de temps en temps permet de mieux comprendre ce qui nous arrive aujourd’hui pour, éventuellement, éviter de reproduire les mêmes erreurs. L’Histoire permet aussi de constater que la France et les Français oscillent en permanence entre la morosité et l’autocritique à certaines périodes et l’euphorie et l’arrogance à d’autres. Les Français se croient ou plus laids ou plus beaux qu’ils ne le sont, alors qu’ils ne sont ni meilleurs ni pis que d’autres. Ce qui n’interdit pas qu’ils soient éventuellement un peu différents et qu’ils soient souhaitent, à juste titre, le rester.
La bipolarité de la France est sans doute la matérialisation des divisions internes au pays, de l’opposition entre deux moitiés de la population qui se méprisent plus ou moins cordialement. Des divisions que l’Histoire explique aussi.
L’émission « Le déclin français, durable obsession », diffusée sur France Culture dans le cadre de l’émission Concordance des temps, permet de constater que les critiques et les arguments que l’on entend aujourd’hui ne sont pas des nouveautés… A la fin des années 1930, les 40 heures instaurées par le Front populaire étaient déjà responsables de tous les maux, y compris de la défaite à venir. Aujourd’hui, ce sont les 35 heures.


.

banner