Velo DeVille et draisienne Petit Bi, made in France par Victoire Cycles

Vélo De Ville et draisienne Petit Bi. Deux modèles Victoire Cycles, fabriqués en France. © Victoire Cycles

Une journaliste TV nous demandait récemment quel était le nombre de vélos fabriqués en France actuellement… Mais qu’entend-on par made in France quand on parle vélo ? Sachant que cadres et composants viennent dans leur immense majorité d’Asie, ne serait-il pas plus sage de parler d’assemblage, au moins pour ce qui est des principales marques revendiquant une production nationale (Gitane, Peugeot, Arcade, Lapierre, Nakamura…).
Quelques artisans perpétuent en revanche la tradition de la « vraie » fabrication française de cycles et proposent des « machines » haut de gamme, fabriquées à la main. Le retour en grâce des produits originaux et authentiques, produits en très peu d’exemplaires, permet à certains de ces francs-tireurs de trouver aujourd’hui une « petite » place sur le marché, notamment dans le cadre de collections dites capsules, comme dans le prêt-à-porter.

Velo Berluti, made in France par Victoire Cycles

Bicyclette Berluti, fabriquée en Auvergne par Victoire Cycles. © Berluti/Victoire Cycles

 

L’année dernière, l’entreprise Berluti (LVMH) a ainsi demandé à Victoire Cycles, une petite entreprise de Clermont-Ferrand, de lui fabriquer une bicyclette à son nom. Fondée par un jeune passionné désireux de faire vivre une spécialité jadis florissante en Auvergne, Victoire Cycles a donc peaufiné un vélo pour le numéro un mondial du luxe, à la main et avec des composants de première qualité. Aux fabrications maison — cadre, fourche, porte-bagage, potence, moyeux — Victoire Cycles a ajouté une selle et de la guidoline made in France en cuir, des jantes en bois venues d’Italie, un pédalier et des étriers de freins américains, etc. Résultat : un vélo sobre, élégant, d’une autre époque, malheureusement réservé à quelques privilégiés. Inutile de connaître le tarif pour savoir qu’il se situe à des années lumière du prix moyen d’un vélo vendu en France, soit 303 euros.

Bicyclette 100%  made in France, Victoire Cycles

Vélo 100 % made in France, fabriqué par Victoire Cycles pour le Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Etienne. © Victoire Cycles

L’année 2014 a également permis à Victoire Cycles de prouver que l’industrie du cycle française était toujours vivante. Comment ? En fabriquant, à la demande du Musée d’Art et d’Industrie de Saint-Etienne, une bicyclette presque 100 % made in France. Seuls les roulements de direction, taïwanais, et les écrous de rayons, belges, sont en effet importés. Quant aux leviers de freins, ce sont, à défaut de production locale actuelle, d’anciens modèles Mafac, un fabricant disparu dans les années 1980. Ces deux vestiges en aluminium se marient parfaitement aux autres composants en acier, en céramique, en carbone, en liège et en cuir, tous fabriqués en France en 2014.

.

.

banner