Le premier projet WattWay, réalisé en Vendée. © Groupe Colas

Le premier projet WattWay, réalisé en Vendée. © Groupe Colas

Ce n’est encore pas de l’industrialisation, mais ça avance. En inaugurant la ligne de production de ses dalles photovoltaïque le 26 juillet dernier à Tourouvre, WattWay a fait un pas supplémentaire vers la concrétisation. Projet commun à Colas et au CEA Tech, WattWay a pour objectif de transformer la route en productrice d’électricité renouvelable. La technologie existe, les brevets ont été déposés, les premiers tests avec des panneaux solaires fabriqués artisanalement par l’Ines — entité du CEA spécialisée dans l’énergie solaire — ont été menés à bien…, place maintenant à l’étape ultérieure, celle de la pré-industrialisation. Pour fabriquer ses panneaux solaires, WattWay a sélectionné SNA, une Scop normande spécialisée dans la fabrication de CD et DVD qui, en raison de la dématérialisation de la musique, des films, etc., avait un besoin urgent de se repositionner pour donner du travail à ses 80 salariés — ils étaient 200 pendant l’âge d’or du CD.
Il s’agit désormais, d’ici à 2017, de réaliser une centaine de chantiers d’évaluation en France et ailleurs dans le monde. Le premier d’entre eux a été réalisé en Vendée et doit permettre d’alimentation une station de rechargement de véhicules électriques. Composé de 42 dalles WattWay, il produira 6300 kWh/an. Les premiers panneaux photovoltaïques ont également été posés sur un tronçon de route à Marseille, au printemps dernier.

La pose des panneaux photovoltaïques WattWay. © Groupe Colas

La pose des panneaux photovoltaïques WattWay. © Groupe Colas

Les usages potentiels de cette technologie made in France sont nombreux, à commencer par l’éclairage des routes, celui du mobilier urbain, l’alimentation des véhicules électriques par induction et bien sûr la fourniture d’électricité aux foyers, aux entreprises, aux collectivités, etc. Selon les estimations de WattWay, il suffirait de recouvrir 10 % des routes — ce qui est cependant considérable — du monde pour que la planète dispose de toute l’électricité dont elle a besoin quotidiennement. Selon l’Ademe, 20 m2 de dalles WattWay suffiraient à alimenter un foyer — hors chauffage —, tandis qu’un seul kilomètre linéaire de route, soit environ 300 mètres d’une route départementale, permettrait d’éclairer une ville de 5 000 habitants. Quant aux régions reculées qu’il est difficile voire impossible à relier au réseau, elle pourraient grâce à WattWay disposer d’une électricité produite localement.
Le Groupe Colas est leader mondial de la construction et de l’entretien des infrastructures de transport. Il ne s’agit pas par conséquent d’une modeste start-up qui essaie tant bien que mal de vendre son invention à des financeurs potentiels. Colas a les hommes, les savoir-faire, les infrastructures, les filiales sur tous les continents et les moyens financiers pour faire de cette invention un vrai nouveau moyen de produire de l’électricité. Ce qui n'empêchent pas certains spécialistes de gloser déjà sur l’échec futur et probable de WattWay…
Si c’est le cas, l’expérimentation n’ira pas plus loin. Si en revanche les différentes expérimentations sont concluantes, il faudra alors changer d’échelle et produire les panneaux photovoltaïques de manière industrielle. Des entreprises françaises existent pour fabriquer les batteries nécessaires au stockage de l’énergie fournie par les panneaux solaires — Blue Solutions (groupe Bolloré) et Saft en particulier. En revanche, pas certain qu’il y en ait aujourd’hui pour produire les panneaux WattWay en quantité suffisante et à prix compétitif.

WattWay : faisons de la route l’énergie de demain

asyaliporno.net tecavuzpornolar.com ucretsizmobilporno.com liselipornolar.org izlemobilporno.org
banner