vestiaire-collective-chaussures-et-accessoires-luxe-seconde-main

Offrir ou s’offrir un petit luxe à l’occasion des fêtes de fin d’année… L’idée peut être tentante, mais rester malgré tout au stade l’idée. Les prix pratiqués par les grandes marques du luxe, et plus encore du super-luxe, atteignent en effet de telles altitudes que ces produits d’exception restent en général l’apanage de quelques privilégiés.
Réputés pour leurs noms, mais aussi, a priori, pour leur qualité de fabrication, les produits de luxe ont désormais une deuxième vie sur le marché de l’occasion. Un moyen pour les amoureux des champions français du secteur que sont Hermès, Chanel, Cartier, Louis Vuitton encore ST Dupont et BRM, qui fabriquent encore dans l’Hexagone, de se faire plaisir pour beaucoup, beaucoup moins cher. Les propriétaires de ces objets ont en général la bonne idée d’en prendre soin et, pour certains de ces articles, ils peuvent même être plus beaux une fois patinés qu’ils ne l’étaient flambant neufs. Bien entendu, les sites comme Vestiaire Collective ne se limitent pas aux marques françaises et recèlent de vêtements, sacs, accessoires et autres chaussures venues d’ailleurs, en particulier d’Italie. Bien qu’il s’agisse d’une société française, Vestiaire Collective est en effet le premier site de dépôt-vente luxe d’Europe et nombre d’annonces déposées le sont par des internautes de pays voisins. Tous les produits sont en revanche contrôlés, authentifiés, centralisés et expédiés par le site.

vestiaire-collective-vintage-et-luxe
En marge du luxe, Vestiaire collective fait également la part belle aux marques plus abordables, mais néanmoins haut de gamme (et qui fabriquent tout ou partie en France) que sont, côté chaussures, Paraboot, JM Weston, Heschung, Free Lance, Joseph Fenestrier, Clergerie, Corthay, Repetto, Stéphane Kélian, La Botte Gardiane ou encore K Jacques. Côté sacs, citons Abaco, Florient Denicourt, Longchamp (usines en France et un peu partout désormais) ou encore Avril Gau (fabrication en France en Espagne et au Portugal), etc. On peut également trouver des gants de chez Causse, pour être sûrs ou presque de la fabrication française, ou de chez Agniel et Maison Fabre si l’on est moins regardants. Pour ce qui est du prêt-à-porter, on retrouve les valeurs sûres que sont les vêtements Saint James (pulls et marinières) ou ceux, entre autres, de jeunes maisons comme Bleu de Paname, Bérangère ou encore Melinda Gloss. On repère même des maillots de bain femme de chez Bronzette, qui ont le mérite d’être intégralement made in France.

Vestiaire Collective : l’occasion, version luxe et made in France

.

banner