Lancer un sneaker urbain, la chaussure de ce début de XXIe siècle par excellence, et lui donner une identité médiévale. C’est le pari original et audacieux du Coq sportif, qui fabrique et commercialise depuis peu une nouvelle collection de tennis, baptisée Blazon.
Fabriqué en cuir blanc, ce modèle sobre et élégant est décoré à l’arrière par un onglet en veau velours figurant un blason, sur lequel est débossé un coq, l’emblème de la marque.
Six coloris sont disponibles : azur, gueules, sable, sinople, or et argent.
Pour conférer une personnalité supplémentaire à chaque déclinaison, Le Coq sportif leur attribue les vertus et qualités que les couleurs symbolisaient jadis, à l’époque de la chevalerie. A l’azur (bleu) étaient ainsi associées — entre autres — la fidélité et la persévérance ; à gueules (rouge) l’amour et le désir de servir ; à sable (noir) la tristesse et l’humilité ; à sinople (vert) la liberté et l’honneur ; à or (jaune) la noblesse et l’intelligence et enfin à argent (blanc-gris) la sagesse et la richesse.


Alors que l’essentiel des baskets est aujourd’hui fabriqué en Asie, Le Coq sportif entend, avec cette collection confectionnée dans l’Hexagone, rendre hommage à la culture et à l’héritage européen. Pour mettre en valeur la fabrication française de ces modèles, la marque a intégré un large insert tricolore à la semelle (talon) et inscrit la mention « fabrication en France » en lettres d’or sur la languette. Haut de gamme, ces Blazon sont constitués d’une tige en cuir, entièrement doublées de peau et cousue à une semelle de caoutchouc.
Du coup, le tarif proposé pour ces belles tennis made in France (159 euros), pour homme et femme, n’a vraiment rien de scandaleux.

Le Coq sportif Blazon : sneakers cuir haut de gamme fabriqués en France

.