Devialet SAM - tenchnologie "made in France"

© Devialet

SAM, vous connaissez ? Il s’agit d’une invention de Devialet, le leader français — mondial ? — de la haute fidélité du futur. Sur son site Internet, Devialet explique : « SAM traite le signal musical en temps réel et assure que la pression acoustique reproduite par le haut-parleur corresponde exactement à celle enregistrée par le microphone. Rendue possible grâce au puissant DSP implémenté dans chaque Devialet, cette technologie est le rêve de tout audiophile. » SAM, qui signifie Speaker Active Matching, permet donc de parfaitement associer électroniques Devialet et enceintes acoustiques, celles-ci possédant en effet leur propre identité sonore, qui dépend notamment de leur fabricant.
Une condition cependant : l’entreprise doit développer un SAM spécifique à chaque matériel. Pour ce faire, les internautes peuvent voter en ligne pour leurs propres enceintes ; si le quota minimal est atteint, Devialet élabore un nouveau SAM et les enceintes en question deviennent alors « SAM Ready ».
Encore réservé aux amateurs aisés, ce matériel audiophile made in France se démocratise cependant à grands pas. Le premier modèle commercialisé, le D-Premier, était en effet facturé 12 000 euros. Le catalogue propose aujourd’hui quatre amplis*, dont les tarifs s’échelonnent de 4 990 à 22 900 euros. C’est encore très élitiste, mais ça progresse…

* Un Devialet n’est pas un simple ampli : il s’agit d’un système complet qu’il suffit de relier sans fil à un ordinateur. Il se charge ensuite de tout… A noter que le fabricant met à disposition les mises à jours du firmware de ses machines, téléchargeables gratuitement. Un Devialet n’est doc jamais « dépassé ».

A lire également

Devialet D-Premier, ou la musique redécouverte.
Devialet lance deux nouveaux modèles et se démocartise
La hifi française se dématérialise avec brio

.

banner